//RP DU MOMENT*
Titrejoueur & joueur
Resume } Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

//LES RP LIBRES*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo
//DEMANDES DE RP*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo



 

 :: EQUILIBRIUM ; « DAFTLAND » :: Cheenbury :: Pandora Gardens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

things will always be different ▬ ft. nikitta

avatar
Lazarus
GÉNÉRAL // PREDATOR

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-21, 20:31

ragnarök one day ragnarök forever
ft. nikitta


Soleil se profilant doucement mais sûrement tandis que l'astre nocturne s'estompait petit à petit. Journée commençant dès lors alors que pour d'autres celle-ci prenait tout juste fin. Rosée du matin omniprésente venant perler l’abondante végétation de ce lieu  là où il n'y avait guère signer de vies en cet endroit. Retour temporaire à une vie civile des plus simples en cet habile jeu que tu t'imposais malgré tout, simple personne à première vue que tu étais alors que de l'autre en réalité tu étais sans doute le meilleur atout de Ragnarök tout comme le pire être vivant de par tes activités. Banal individu en cet instant à première vue alors que tu déambulais en ces chemins au cœur de ce parc imposant un rythme des plus réguliers à ton enveloppe charnelle partiellement dénuée de son humanité même si cela on ne pouvait le percevoir normalement. Gouttes ayant depuis long commencé à perler ton front de par l'effort produit depuis bien longtemps maintenant alors que tu avais cessé de te soucier de la distance et bien d'autres facteurs même si certaines difficultés commençaient à se faire ressentir. Poids des métaux commençant à largement prendre le dessus sur les capacités de ton organisme.

Foulées se faisant de plus en plus courtes alors que tu ne tardas à t'arrêter, carcasse finissant par s'échouer sur l'un des bancs les plus proches. Poumons encrassés par les dilemmes de la clope chose n'aidant pas à supporter durant un effort prolongé les dizaines de kilos de tes augmentations. Âge n'étant point en ta faveur d'ailleurs même si malgré tout tu restais l'un des plus horribles prédateurs de cette ville. Rythme cardiaque redevenant un tant soit peu bien plus normal au fur et à mesure tandis que ta journée ne faisait que commencer. Désir commençant à naître en parallèle, simple envie d'une cigarette s'exacerbant tantôt alors que tu te reposais avant de quitter cette immense parcelle de végétation au cœur de cette mégalopole. Simple question de temps, simple question d'heures avant que tu ne finisses de rejoindre le siège de Ragnarök pour revêtir cette cuirasse d'acier dont l'identité réelle restait encore inconnu. Lazarus tantôt le boucher de chaque cible du macabre ordre qu'instaurait Ragnarök et tantôt pour le public cette homme, symbole de l'ordre qui ne pouvait qu'inspirer un certain respect et sentiment de sécurité. Tu étais sans doute à l'image de cette ville décadente à tes yeux.

Toujours affalé à te reposer tandis que ton regard balayait de temps à autres les lieux, silence omniprésent même si celui-ci était parfois troublé par une quelconque sonorité. Individus ayant eu pour certains la même idée que toi, celle d'un peu de sport de bon matin. Tu n'avais tardé à remarquer une certaine silhouette, une personne que tu avais connu de par le passé, il y a de cela quelques années. Hésitant, ne sachant quoi faire en un premier temps, ne sachant si ce que tu t'apprêtais à faire pouvait être une bonne idée au début.

« - Louisa, on recrute toujours à Ragnarök si cela t'intéresse de nouveau. »

Voix que tu avais élevé, simple façon pour attirer son attention, il était toujours intéressant de prendre des nouvelles d'une ancienne connaissance, des nouvelles d'une ancienne personne qui avait œuvré sous tes ordres directement ou non. Une ancienne ragnarök comme il en existait tant en ce monde en perpétuelle évolution.[/color]


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nikitta
BRAS DROIT DE L'EST
Be
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-22, 17:48
mon avatarLazarusmon avatar&mon avatarNikitta

thinks will always be different

feat. Lazarus

Nikitta sortit de chez elle le pas lourd et le visage crispé. Il était encore tôt dans la matinée, mais la jeune hackeuse n’avait pas réussit à dormir de la nuit, si bien qu’elle avait fini par travailler sur son ordinateur jusqu’au petit matin. C’est en sortant de chez elle, vêtu d’un leggings noir et blanc, d’un top blanc et d’un pull beige qu’elle croisa sa voisine. La prénommée Callie, avait passé une horrible nuit et elle ne se fit pas prier pour énerver Nikki’. Déjà que son humeur n’était jamais bonne et que leur relation n’était pas des plus agréables, un matin comme celui là n’avait pas arrangé les choses. Une fois l’interaction finit, la jeune brune avait décampé le plus vite possible, impatiente d’aller courir pour se vider la tête.
Le soleil était encore bas dans le ciel et n’éclairait qu’une faible partie de la ville. La jeune femme prit donc sa voiture pour se rendre à Cheenbury dans parc prénommé « Pandora garden ». C’est là-bas que la gangster préférait aller courir, malheureusement puisque Cheenbury n’était pas le territoire de son gang mais de celui du nord, elle évitait d’y mettre les pieds trop souvent. Cela n’aurait pas été un problème si elle n’avait pas une si haute fonction au seins du gang de l’est. Puisqu’elle était le bras droit il était possible que les membres des gangs rivaux connaissent sa tête et essayent de lui causer des soucis, à sa vue dans un territoire qui n’était pas le siens. Cependant, aujourd’hui elle était énervée et Nikitta savait que le seul moyen de se sentir mieux était d’aller courir dans un de ses endroits préférés sans se soucier des autres.

Une fois arrivée à destination, elle gara sa machine et prit la route du parc. Très vite elle aperçut les arbres si particuliers à Pandora Garden, elle respira l’air, un peu près, pur et commence son étirement. Après s’être foulée la cheville suite à une course sans étirement quelques années auparavant, Nikki’ avait apprit l’importance de ces dix minutes ennuyeuse. C’était aussi, son ancien instructeur au seins du Ragnarök qui la forçait à s’étirer à chaque fois qu’elle s’apprêtait à faire du sport et elle en avait pris l’habitude. Il était dur de se défaire de vielles habitudes, même si cela faisait déjà plusieurs années qu’elle n’avait pas vu son entraineur.
Après dix minutes d’étirement, la brune commença à courir, d’abord à un rythme assez lent et réguler, puis une fois qu’elle décida s'être assez habituée elle accéléra quelques peu pour se caler sur son rythme habituel.
Concentrée sur ses pas, son cerveau ne pensait qu’à une chose, expirer et inspirer.
Expirer.
Inspirer.
Encore et encore. Sans s’arrêter.
Et c’est ainsi que tous ses problèmes disparaissaient, comme si elle n’était plus de ce monde et que, tout ce qui la tracassait quelques minutes auparavant était insignifiant.

Cela faisait plus de trente minutes que Nikitta courait quand une voix d’homme, assez forte, la tira de sa concentration.

« - Louisa, on recrute toujours à Ragnarök si cela t'intéresse de nouveau. »

La jeune femme ne comprit pas tout de suite qu’on lui parlait à elle. Nikitta était devenue Nikitta quand elle avait quitté le ragnarok, c’est à dire il a y de cela trois ans et de ce fait elle n’avait plus l’habitude qu’on l’appelle par ce prénom oublié de tous. Seul son grand-ère le faisait encore, cela dit, même lui s’habituait à l’appeler Nikki. Quant à ses parents, elle n’avait plus eu de nouvelles au moment où elle avait franchit le seuil de la maison familiale. Ses frères avaient bien essayé de prendre contacte avec elle, mais Nikitta ne voulait pas qu’ils subissent le courroux de leur père et avait arrêté de leur répondre.
Alors non, elle n’avait pas remarqué que c’était à elle qu’on parlait.
Cependant son regard se tourna tout de même, vers l’homme qui venait de parler haut et fort. C’est à ce moment qu’elle reconnue Lazarus, son ancien instructeur chez les runners. Elle comprit alors qu’il venait de lui parler à elle, utilisant son ancien nom et aussi le seul qu’il connaissait. Nikitta ne lui avait pas parlé depuis un certain temps et fût surprise de le voir là. Elle n’avait jamais pensé à lui dire qu’elle avait changé de nom et elle n’en avait pas envie. La gangster savait très bien que Lazarus ne portait pas les gangs dans son cœur et elle avait peur qu’il connaisse le nom de Nikitta au seins du gang de l’est.
Elle dévia donc sa trajectoire vers lui, tout en souriant à l’homme assit en face d’elle. Nikki devait paraître le plus normal possible, elle n’était qu’une civil aux yeux de cet homme.

__ Lazarus, quel plaisir de te voir. Mon dieu ça doit faire une éternité. Merci pour l’offre, mais je me débrouille très biens seule. .

Ca oui elle se débrouillait bien.
Elle était même devenue bras droit. Mais c’était un secret.

__ Comment vas-tu depuis le temps? J’espère que je ne t’ai pas manqué tout de même. dit-elle en riant.

©linus pour Epicode



   


Running wild and running free
Renegades;


Nikitta parle en #FE96A0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lazarus
GÉNÉRAL // PREDATOR

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-23, 05:20

ragnarök one day ragnarök forever
ft. nikitta


Quelques secondes alors qu'elle n'avait pas vraiment encore fait le rapprochement entre ce que tu venais de prononcer et elle, chose que tu ne pouvais savoir songeant au simple fait qu'elle s'était perdu en ses pensées pour mettre autant de temps à réagir. Une éternité que vous ne vous étiez pas vu quoi que cela était sans doute des plus exagérés malgré tout alors que tu décrivais la jeune femme que tu n'avais entraperçu depuis maintenant trois ans environ. Tout ceci ne te rajeunissait pas en quelque sorte même si tu n'étais contre le fait de revoir une ancienne connaissance même si le départ ne fut pas en très bons termes, après tout il y avait bien une raison derrière son départ ni plus ni moins. Une raison qui était liée aux activités de Ragnarök qui n'avaient cessé d'empirer, de devenir bien plus barbares au fur et à mesure que l'organisation gagnait en pouvoir et faveur des bureaucrates de la ville. Dans le secret des bureaux entre deux paroles prononcés beaucoup de choses se passaient donnant la ligne directrice à suivre vis à vis de ce que vous considériez comme des parasites en cette ville mais là n'était pas la question. Cela se devait d'être des retrouvailles, tu te devais de laissé s'exprimer le soupçon d'humanité qu'il restait en toi.

Tu ne fus pas spécialement étonné de sa réponse face à ta proposition qui avait surtout eu pour but d'avoir son attention. Elle s'en sortait bien disait elle ceci portant par la suite sur des questions sur toi. Comment vas tu ? Dans ton cas c'était toujours compliqué d'y répondre car ce n'était pas aussi facile qu'un bien ou mal. Tu étais un paradoxe des plus formidables, ancien valhalla aujourd'hui main exécutrice et meneur de l'ordre sanguinaire qui resserrait son étau sur cette cité. Tu finis donc par répondre à ses questions en mentant peut être sur l'une d'elle, chose que tu savais si bien faire.

« - J'aimerais dire que non tu ne m'as pas manqué car je n'ai plus à m'occuper de la formation et autres d'une petite peste. »

Soupçon de sourire étirant fébrilement tes lèvres dès lors tu n'en avais terminé tandis que tu avais quelques autres palabres à lui concéder dès lors par rapport à ces retrouvailles.

« - On peut dire que ca va même si te revoir vient de me faire remarquer une nouvelle fois que j'ai pris trois années dans la face, tu sais que vieillir en temps que Ragnarök n'aide pas pour ce travail physique. »

Perte totale de contacts depuis plus de trois ans, nouvelles inexistantes paradoxalement là où tu n'étais pas des plus bavards en temps normal, homme d'action avant tout. Les questions ne te manquaient pas présentement, pas le moindre du monde et quoi que tu allais peut être toutes les poser curieux du devenir de la jeune femme.

« - Tu dis te débrouiller, tu travailles dans quoi maintenant ? Je suis curieux de savoir où tu as atterri depuis. »

Car il n'existait pas grand nombre de reconversions pour un ou une ancienne ragnarök plutôt quoi que elle pouvait très bien avoir quelques talents, autres capacités dont tu n'avais eu la connaissance. Avait elle peut être fini dans un gang quoi que tu ne savais si cela te ferait quelque chose à vrai dire. Tu étais un prédateur aux méthodes discutables, aux nombres de cadavre en son placard déjà relativement bien trop important mais tu avais tes raisons, tes motivations vis à vis des cibles que tu choisis.

« - Tu sais je pense que tu aurais pu avoir une bonne carrière en nos rangs. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nikitta
BRAS DROIT DE L'EST
Be
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-28, 02:25
mon avatarLazarusmon avatar&mon avatarNikitta

thinks will always be different

feat. Lazarus

__ J'aimerais dire que non tu ne m'as pas manqué car je n'ai plus à m'occuper de la formation et autres d'une petite peste.

Un petit sourire, fugace et à peine perceptible apparut sur le visage du général du Ragnarök. Nikitta ne l’aurait sûrement jamais aperçut si ce sourire avait été sur la tête de quelqu’un d’autre, mis puisqu’il était rare que le Lazarus se mette à sourire, la chose n’avait pas échappé aux yeux de la jeune femme. De ce fait, Nikki' ne pût s’empêcher de sourire, elle aussi, d’un sourire sincère pour une fois.

__ Je n’étais pas une si mauvaise élève quand même non? Peut-être un peu chiante…

Nikitta ponctua sa phrase d’un clin d’œil, ajouté au sourire qu’elle avait déjà sur son visage. Cette simple conversation la plongeait dans les tréfonds de la nostalgie, son plus grand ennemie. La gangster n’aimait pas vraiment se souvenir de ses années en tant que soldat. Certes, elle ne regrettait pas d’avoir quitté l’organisation, qui selon elle, avait perdu son but originel et qui était devenu bien plus violente que les gangs, mais elle ne pouvait nier avoir passé de bons moments quand même. C’est sans doute sa famille qui lui manquait le plus. Il y a de cela trois ans, la jeune châtaine était très proche de sa famille, spécialement de son plus grand frère. Il avait été à n’en pas douter, son rock, remplaçant bien souvent son père, trop absent pour s’occuper de sa plus jeune fille. Le dit père était un haut placé au seins du ragnarôk et, le plus affreux pour Nikitta, était que son paternel cautionnait les attaques et la violence de l’organisation. Elle avait dû couper les ponts avec lui et ne le regrettait pas vraiment, mais son père l’interdisait de revoir ses frères et sa mère et ça la jeune femme en souffrait. Elle souffrait du manque de famille, de cette ambiance bonne enfant, de ses disputes avec ses frères, des caresses de sa mère et des aboiements du chien. Son insouciance, sa joie de vivre lui manquait, car Nikitta n’a pas toujours été introvertie et fausse, à une époque elle était joyeuse, toujours sincère et elle s’amusait à énerver son professeur
.
Son regard se tourna vers Lazarus, quand elle eu finit de se remémorer sa vie d’avant. L'homme devait principalement se souvenir de cette gamine heureuse, jamais seule et un peu chiante, pas d’une geek, introvertie, qui ne supportait pas être entourée et qui ne croyait plus en ce monde.
Il devait se souvenir de la jeune blonde qui passait sa vie à voler au dessus des building grâce à son don et qui n’avait peur de rien et non la peureuse et la déprimée qu’elle était devenue.
Lazarus ne savait pas pour le détraquement de son don.
Il ne savait pas que Nikitta avait perdue ses ailes.
Et elle espérait qu’il continue de la voir comme elle était avant tout ça.


__ On peut dire que ca va même si te revoir vient de me faire remarquer une nouvelle fois que j'ai pris trois années dans la face, tu sais que vieillir en temps que Ragnarök n'aide pas pour ce travail physique. »


Nikitta ne comprenait que trop bien ce sentiment. Contrairement à son ancien instructeur elle ne se sentait pas vieille, pourtant elle avait aussi prit le poids des années, le point de la gravité. Chaque jours ses jambes lui faisaient mal de supporter cette gravité bien trop lourde pour son corps, si bien habitué à la contrôler. Avait-elle croisée Lazarus à cause de son don? Était-il entrain de parler avec elle juste parce que son corps ne voulait pas s’écarter d’elle? Elle n’en avait aucune idée, mais Nikitta ne voulait plus s’encombrer de ce genre de questions.
Elle voulait juste être seule.
En temps normal elle serait partie, pressentant un rendez-vous, mais elle ne voulait pas que le brun remarque son changement, elle voulait redevenir un peu celle qu’elle était.
Pourtant elle le savait bien, ça se voyait qu’elle n’était pas à l’aise.
Elle en profita donc por détailler l'homme en face d'elle. Certes il avait pris de l'âge à n'en as douter, mais son ses vêtements, la jeune femme pouvait apercevoir la puissance de ses muscles. Il était toujours en bonne forme et sûrement encore plus fort qu'avant.

__ Tu dis te débrouiller, tu travailles dans quoi maintenant ? Je suis curieux de savoir où tu as atterri depuis.

Question fatidique. Celle qu’elle redoutait. Devait-elle mentir? Bien sûre et ça ne serait pas difficile. Nikitta était devenue une pro en matière de mensonge. Son look, BCBG, un peu intimidant était lui-même un mensonge pour cacher son mal être et son envie d’être seule.
Heureusement pour la châtain, elle avait déjà préparé une réponse à se genre de question, après tout, il ne valait mieux pas que tout le monde sache qu’elle était le bras droit de l’Est, elle pût donc répondre au tac-au-tac.

__ Je suis devenue hackeuse, informaticienne pour mon compte. J’aide les entreprises quand ils ont des problèmes, quand ils veulent renforcer leur sécurité, leur logiciels. Ou alors je m’occupe des recherches pour les chefs d’entreprises parano sur les activités de leurs employés. Ca paye plutôt bien, je me suis fait un nom.

Elle ne mentait pas après tout. Il valait juste mieux éviter de dire qu’elle s’était faite un nom principalement en tant que gangster que comme hackeuse. Il valait mieux ne pas dire le nom qu’elle s’était fait aussi. Nikitta restera Louisa aux yeux de Lazarus et cela pour le plus longtemps possible.

__ Et toi alors? Toujours chez les Runner à entrainer les nouvelles recrus? Même si tu te fais vieux tu dois encore avoir du mort-dent non?

©linus pour Epicode

 


   


Running wild and running free
Renegades;


Nikitta parle en #FE96A0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lazarus
GÉNÉRAL // PREDATOR

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-29, 00:23

ragnarök one day ragnarök forever
ft. nikitta


Pupilles décrivant ta personne, son regard parcourant sans cesse ta personne, l'artificielle peau tantôt. Quelques réponses amusés parfois de par tes précédentes paroles se laissant d'ailleurs ouïr en parallèle. Organisme ayant fini de reprendre un rythme un tant soit peu normal en même temps. Elle te paressait ne pas avoir changé depuis le temps du moins c'est ce qu'elle te laissait percevoir et le temps allait peut être te permettre de gratter ce verni qu'elle arborait. Tu étais malgré tout quelque peu un tant soit peu amusé face au fait qu'elle se permettait de décrire ta musculature ou plutôt cette illusion là où l'ensemble de tes muscles quasiment n'était qu'acier. Jambes et bassin l'une des rares parcelle encore totalement humaine, ton corps était en majorité façonné par les augmentations, leurs modifications, les nouveaux modèles bien plus performants pour le travail que tu exerçais, modèles réservés pour l'affrontement, la chasse et non commercialisés et uniques spécialement pour toi, l'individu que tu étais. Tu attendais malgré tout toujours la réponse à ta question, curieux de savoir une nouvelle fois où elle avait atterri afin de savoir si sa carrière n'avait rien à envier à celle qu'elle aurait pu avoir à Ragnarök.

C'est ainsi que tu finis par obtenir sa réponse, une hackeuse ou plutôt une informaticienne qui vendait ses services aux multiples entreprises qui pouvaient en avoir besoin. Métier particulièrement en vogue en réalité et bien loin de celui auquel elle s'était destinée en tout premier. Ce fut quelque peu étonnant malgré tout alors que tu t'attendais à la voir plutôt bosser dans un domaine proche de celui de son ancienne entreprise, de cette structure que tu régissais en partie. Cela paressait étrange de voir la jeune femme travailler dans un domaine qui impliquait malgré tout de rester derrière un ordinateur alors que tu l'avais connu bien plus vivante, entrain à bouger et non pas limitée par quelques lignes sur un écran. La connaissais tu suffisamment malgré tout pour en juger ainsi, la connaissais tu suffisamment en réalité ? Non pas totalement comme cela aurait pu être le cas avec bien d'autres personnes. C'est ainsi qu'elle avait fini par te questionner sur ce que toi tu étais devenu, le genre de questions où tu ne pouvais répondre totalement à vrai dire. La branche predator c'était juste un nom, connu de certains mais dont l’œuvre restait en grande partie secrète ou semblable au mieux aux forces de l'ordre, la partie macabre en moyen pour le grand public.

Il était temps de maquiller les choses comme tu savais si bien le faire, d'éluder tantôt subtilement certains facteurs car après tout tu n'avais pas atteint ce rang sans certains talents et autres hauts-faits que certains pouvaient considérer comme des entraves à la loi, comme des entraves à une paix en cette ville.

« - Plus ou moins on peut dire, j'ai eu une promotion il y a peu et cela fait malgré tout quelques temps que je ne m'occupe plus des recrues et de leur formation. »

Ce n'était plus une tâche de ton rang, plus le genre de tâches que tu te voyais confié non tu étais plutôt la liaison entre la politique et la réalité, le terrain. Tu étais l'exécutif de tout ceci et le meneur de cet ordre.

« - On va dire que je suis plutôt celui qui se contente de valider au final un dossier ou non pour une nouvelle recrue, celui qui ne va que plus que très rarement sur le terrain mais plutôt dans des bureaux de politiciens. J'ai fini général. »

C'était tout, ni plus ni moins même si une partie de mensonges subsistaient encore.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nikitta
BRAS DROIT DE L'EST
Be
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-29, 02:39
mon avatarLazarusmon avatar&mon avatarNikitta

thinks will always be different

feat. Lazarus

À l’horizon le soleil était encore bas dans le ciel. Il était encore tôt, mais les rues commençaient à s’animer et, alors que le parc était désert il y a encore une heure, maintenant on pouvait y voir plusieurs joggers ou encore des pères de familles promenant leurs chiens. Nikitta inspira un bon coup, espérant que son don n’allait pas jouer des siennes. Si elle venait courir si tôt le matin c’était pour éviter de se faire embêter par des chiens ou des gens la bousculant sans s’en rendre compte, malheureusement avec l’effervescence qui gagnait peut à peu le parc, elle savait qu’elle pouvait abandonner son idée d’aller, de nouveau, courir après sa discussion avec Lazarus. Sans faire attention elle regarda sa montre Itech, notant qu’elle irait faire un séance de sport plus tard pour rattraper sa course et puis elle décida de se concentrer totalement sur Lazarus, essayant de faire abstraction de son entourage.

Bien battît et assez grand, le soldat était déjà impressionnant de face et, il l’était encore plus quand on savait que la plus grande partie de son corps était mécanique, améliorée pour donner à cet homme une force et une résidence hors du commun. La châtain n’hésita pas à détailler l’homme en face d’elle tout en parlant, son regard allant de part et d’autre du corps de l’homme sans aucune gêne, à croire qu’elle avait oublié les bonnes manières à force de vivre seule. Puisqu’il semblait toujours en bonne forme, l’ex-soldat eu du mal à s’imaginer voir son ancien instructeur accroché à un bureau, à gérer les relations entre les politiciens et son organisation. Nikitta fut cependant impressionnée quand elle apprit que le brun avait finit par devenir général, un des plus haut post du ragnarôk. Il devait donc avoir rencontré le père de Nikki’, sans savoir leurs liens de parenté, puisque les deux parties n’aiment pas ébruiter ce liens, même quand Nikki’ était encore une gentille fille obéissant aux désirs de son père.

Plantant son regard vert dans celui de son interlocuteur, la gangster le jaugeât du regard. Elle savait bien qu’il mentait car, elle savait que le rôle d’un général n’était pas que de s’assoir dans un bureau pour gérer les relations et approuver le dossier des nouvelles recrues. Elle le savait, car son plus jeune frère avait lui-même était un général fût un temps et que grâce à la position de son père au seins de l’organisation, elle avait apprit très tôt les revers de la médailles. Elle savait bien que son ex-professeur devait magouiller dans des affaires pas nettes, mais elle se contenta de lui sourire et de faire semblant de le croire.
Elle aurait très bien pu lui dire qu’il n’avait pas besoin de lui mentir, mais dans ce cas là elle devrait avouer qu’elle était la fille d’un des dirigeant du ragnarök, qu’elle était au courant des atrocités et que c’était pour cela qu’elle était partie.
Nikitta n’avait pas le cœur à ressasser le passer, ses blessures étaient encore ouvertes et elle ne pouvait pas en parler.
Elle décida donc de jouer la carte de l’ignorance, une carte qu’elle jouait bien trop souvent dans sa vie de tous les jours.

__ Et bien ça doit être ennuyant. Courir partout ne te manques pas un peu?

Elle ça lui manquait des fois. Tout le temps.
Cette liberté qu’elle ressentait en tant que runner. La possibilité de courir partout, de voler, la capacité d’être libre, ça lui manquait tellement. Un pincement au cœur se fit ressentir, mais la gangster le refoula au plus profond de son être, décidant de ne pas y faire attention.

__ Ca veut dire que je peux peut-être te battre maintenant?

Le jeu était la plus grande arme de Nikki', lui permettant de redirigeait l’attention sur autre chose qu’elle. Alimentant sa question d’un tout petit coup de point sur le torse du soldat et d’un sourire bien trop lumineux et joueur, Nikki’ défia son instructeur. L’ancienne Nikki n’aurait pas hésité une seconde et aurait sauté sur l’homme, mais elle avait changé. Sa question et son coup de poing pouvaient peut-être lui permettre de feindre être restée la même personne, mais elle n’avait plus cette envie de se battre comme autre fois, elle n’avait plus cette fougue et cette férocité qu’on lui connaissait. Nikki’ était devenue pacifiste, elle détestait se battre et évitait, le plus possible, toutes formes de confrontations. Elle était aussi devenue moins joueuse, n’aimant pas être entourée ou attirer l’attention et préférant rester en retrait ou seule. Mais en cette après-midi, elle feignait être restée la même personne et ce n’était pas facile. Heureusement, en la présence e Lazarus ses vielles habitudes se réveillaient rendant les choses un peu plus facile. À une époque, elle défiait tout le temps son instructeur et bien sûre elle perdait tout le temps. Aujourd’hui aussi elle aurait perdue, mais Nikki’ ne mit pas son défis à exécution et retira son poing du torse de l’homme.

__ Ou pas.

Elle n’avait pas la force de se battre. Regardant autour d’elle, elle vit que la foule se pressait sur le petit passage où ils se tenaient tous les deux. Les joggers, avaient sans doutes commencé à courir vers ce chemin sans s’en rendre compte. Inspirant un grand coup, Nikitta essaya de freiner son champs de gravité qui faisait d’elle un centre, mais elle eu du mal et elle comprit qu’elle n’allait pas pouvoir le restreindre assez pour empêcher la foule de se tasser autours d’elle.

__ Ca te dis d’aller discuter dans un coins tranquille? Il y a trop de monde ici.

Bon, il n’y avait pas non plus beaucoup de monde, mais Nikitta n’aimait pas être entourée, même si ce n’était que d’un petit groupe.

©linus pour Epicode



   


Running wild and running free
Renegades;


Nikitta parle en #FE96A0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lazarus
GÉNÉRAL // PREDATOR

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-29, 22:50

ragnarök one day ragnarök forever
ft. nikitta


Te détaillant encore et encore alors que tu n'avais réellement changé depuis ces trois dernières années. N'ayant gagné ou perdu un quelconque implant, ceux-ci ayant obtenu juste une meilleure efficacité au fur et à mesure de l'avancée de la science dans le domaine de la robotique. Regards se croisant tantôt d'ailleurs alors qu'il n'était pas difficile de constater ce qu'elle faisait curieuse de toi alors que tu avais juste vieilli de trois années, ni plus ni moins. C'est ainsi qu'elle en était venu au simple fait de commenter tes précédentes paroles à savoir celles liées à ton rôle. Ne plus pouvoir courir, ennuyant, disons que cela aurait pu convenir à certains mais dans ton cas tu seras obligé à jamais de courir. Tu avais signé à Ragnarök et non pas pour rester dans une simple pièce à attendre, lorsqu'ils t'avaient fait cette offre, alternative au fait de finir entre quatre murs miteux dans un état quasiment végétatif tu n'avais pu qu'accepter. Simple condition étant que ton contrat était à vie et que tu te devais de mettre au profit de l'organisation tes modifications, tes multiples augmentations tout comme ton don. Elle ne tarda à émettre une simple hypothèse sur ce qu'il en restait pour le grand public de tes capacités.  

Te battre alors que son poing vint s'écraser sur ton buste métallique. Dans tous les cas tu ne pouvais que gagner même avec vos dons respectifs en jeu, tu étais fait d'acier et d'ôté d'un rare pouvoir qui sans doute pouvait être envié de tous de par ses capacités considérés comme quasiment sans limite. Ou pas, répondant dès lors à sa propre question elle eut bien fait de se raviser dès lors, ce n'est pas comme si tu étais paradoxalement inarrêtable, une machine et sans la moindre hésitation l'arme humaine la plus efficace de Ragnarök, la plus efficace même de cette ville. Vouloir te faire du tord, c'était comme se déclarer comme mort, comme avoir accepté de mourir. Ainsi tu ne tardas à lui faire remarquer le fond de ta pensée alors qu'elle évoquait tout bonnement ou témoignait plutôt de son désir de vouloir quitter les lieux.

« - C'est pas comme si tu n'avais aucune chance de me battre mais visiblement tu as toujours beaucoup d'espoir. »

Pupilles se portant dès lors tantôt auprès des nombreuses personnes qui commençaient dès lors à vagabonder en ce parc au fur et  mesure que les heures se profilaient. Tu ne pouvais qu'en partie acquiescer aux paroles de la jeune femme, n'étant tantôt contre une bonne douche et aussi une quelconque cigarette et accessoirement un café qui n'était jamais de trop.

« - Tu as une idée sur l'endroit ? »

Simple question, changer d'endroit allait juste être bien afin de profiter d'un lieu un tant soit peu plus tranquille, ce n'est pas comme si vous alliez discuter de secrets d'états ou autres choses compromettantes. Tu te permis d'ailleurs de conclure par ceci sur un ton des plus taquins par la suite.

« - Tu es devenu asociale aussi que tu veux changer d'endroit ? »

Tu venais de t'offrir un petit moment de moquerie, des plus sarcastiques tout en restant malgré tout gentil. Sans n'être totalement aigri envers elle alors qu'en privé, au cœur de Ragnarök tu t'étais toujours montré bien plus horrible, bien plus déplaisant. C'était ta seconde facette, une facette utile parfois, une facette bien loin de celui que tu étais.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nikitta
BRAS DROIT DE L'EST
Be
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-31, 18:54
mon avatarLazarusmon avatar&mon avatarNikitta

thinks will always be different

feat. Lazarus

- C'est pas comme si tu n'avais aucune chance de me battre mais visiblement tu as toujours beaucoup d'espoir. »

Un petit sourire apparut, cette fois bien plus remarquable que son prédécesseur, sur le visage de Nikitta, qui était toujours debout de face de son interlocuteur, le mystérieux Lazarus. Autrefois elle aurait eu une chance, certes, même si celle-ci était mince, mais la Louisa actuelle, Nikitta, n’avait aucune chance de rivaliser face à cet homme d’acier, dont le pouvoir dépassé l’entendement.
Mais elle ne pouvait pas révéler sa situation n’est-ce pas? Pouvait-elle? Nikitta sembla réfléchir une éternité avant de finalement dévier la conversation.
Ce n’était certainement pas l’endroit ni le moment pour ce genre de révélations, plutôt intimes. Dieu qu’elle détestait mentir. Pourtant elle était douée pour ça.

Son regard se fit plus fuguasse, comme si elle cherchait quelque chose autours d’elle, alors que c’était plutôt l’inverse qui se passait. Elle aurait aimé être une brise de vent, pouvoir s’envoler, loin de ses gens, loin de tout et juste profiter de l’air. Elle aurait aimée être un papillon, seulement pour partir, profiter du soleil qui commençait à montrer le bout de son nez, mais encore trop timide pour se dévoiler au complet.
On la bouscula doucement, un coureur était passé bien trop près d’elle, il n’avait pas semblé remarquer sa présence avant de lui foncer dedans. L’homme s’excuser, mais Nikitta l’envoya balader d’une main, comme pour dir ed end pas s’en faire et de continuer sa course. La gangster était bien habituée à ce genre de choses et elle en avait pris l’habitude. Le regard ébahis, qu’avait un enfant quand il venait de courir sur elle, alors qu’il voulait aller de l’autre côté, les excuses des vielles dames qui lui rentraient dedans, sans comprendre pourquoi elles n’avaient pas fait attentions, ou encore, les exclamations des hommes, un peu trop collant, profitant de cette rencontre pour la draguer. Nikitta avait le droit à tout et si au début elle en avait eu marre et s’était énervée plus d’une fois, elle avait, au fils du temps, fini par s’y habituer et ne plus s’en accommoder.
C’était devenue son quotidien et aussi chiant que cela pouvait-être, elle l’acceptait. Après tout avait-elle le choix.

La châtain proposa donc à son ancien instructeur s’il voulait aller autre part, histoire que les rencontrent ne gênent pas leur discussion. Aussi étrange que ça puisse paraître, Nikitta était heureuse d’être tombée sur Lazarus et de lui parler. Cet homme, qui avait été une sorte de mentor, d’entraineur, et d’emmerdeur lui avait quelques peu manqué. Et c’est seulement en l’ayant croiser par hasard qu’elle le remarqua.

« - Tu as une idée sur l'endroit ? »

Nikki’ avait bien une idée du lieu. C’était un endroit dans lequel elle allait assez souvent et où elle était sûre qu’elle aurait la paix. Un petit restaurant servant des brunch et autre, assez causie, pas très chic, mais plutôt pépère et traditionnel. Il était placé dans le quartier du Velvet, qui appartenait à l’Est, ce qui était parfait car la jeune femme se sentait toujours mieux quand elle était dans un territoire appartenant à son gangs. Là-bas tout le monde la connaissait comme le bras droit, mais on ne l’appelait jamais par son rang, alors il n’y avait pas de raison pour que ça change aujourd’hui. Le problème c’était si on la croisait et qu’on l’appelait Nikitta, mais c’était un risque qu’elle était prête à prendre pour un bon repas et un peu de tranquillité. Elle trouverait un moyen d’expliquer si cela arrivait.

__ Pourquoi pas dans le complexe de loisir du Velvet? Je connais un petit restaurant là bas on sera tranquille. On se rejoint se soir, pour le dîné?

Sur ceux, elle s’apprêta à rentrer vers sa voiture au pas de course, mais la question de Lazarus la prise de court. Oui elle était devenue asociale  mais faillait-elle qu’elle l’avoue? La Nikitta d’avant adorait être entourait, tout en aimant avoir un peu de moment seul, elle avait toujours eu une petite âme solitaire. Mais c’était de plus en plus dur de prétendre être la même, alors quelques révélations n’allaient pas la tuer. Et puis, sans trop savoir pourquoi, ça lui faisait du bien d’entendre une moquerie de la par de Lazarus.

__ Un peu pour être honnête. Que veux-tu les gens changent en vieillissant. Dit-elle, un sourire au coin.


©linus pour Epicode

 


   


Running wild and running free
Renegades;


Nikitta parle en #FE96A0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
things will always be different ▬ ft. nikitta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Orange Spice and all things nice
» 10 Things I Hate About You
» All things O'Natural
» Appel pour un projet - 100 happy things
» Lucinda ► A girl should be two things: classy and fabulous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAFTLAND! :: EQUILIBRIUM ; « DAFTLAND » :: Cheenbury :: Pandora Gardens-
Sauter vers: