//RP DU MOMENT*
Titrejoueur & joueur
Resume } Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

//LES RP LIBRES*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo
//DEMANDES DE RP*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo



 

 :: CONFIGURATION DU PERSONNAGE :: Registres :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Things are not always easy ϟ Serra

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-29, 18:36



Aka RED DRAGONFLY ━ VENUE DU FUTUR, ELLE EST NÉE DANS LE FUTUR ÉQUILIBRUM  ━ ELLE A DE LOINTAINES ORIGINES ALBANAISE ━ VIT, SEULE, DANS UNE CABANE PAS TRÈS LOIN DE LA PLAGE. C’EST L’ENDROIT PARFAIT POUR ÊTRE AU CALME  ━  ELLE EST HÉTÉROSEXUELLE ━ DE SITUATION MODESTE, ELLE N’A JAMAIS EU BEAUCOUP D’ARGENT. DANS LE FUTUR ELLE ÉTAIT ASSEZ PAUVRE, MAINTENANT, ELLE S’EN SORT AVEC SES ÉCONOMIES ━ ELLE PASSE SES JOURNÉES À BOSSER (recherche d'une entreprise intéressée par une attachée de presse) ━ SINON ELLE NE FAIT QUE DORMIR, CHOISIR DES VÊTEMENTS POUR BÉBÉS ET MANGER COMME PAS DEUX ━ ELLE ÉCRIT BEAUCOUP, MAIS NE SE CONSIDÈRE PAS COMME UNE ÉCRIVAIN ━ LA NUIT ELLE EST ESCORTE GIRL, CA LUI PERMET D'ÉCONOMISER POUR SON BÉBÉ ━ ANCIENNE TUEUSE À GAGE, ELLE A ARRÊTÉ QUAND ELLE EST TOMBÉE ENCEINTE ━ ELLE ÉTAIT LE CHEF DE LA RÉSISTANCE DANS LE FUTUR ━ ELLE MANIE HABILEMENT LES ARMES À FEUX ET PRATIQUE LE CORPS À CORPS, PRINCIPALEMENT LA BOXE THAÏLANDAISE ━ ELLE A AUSSI PARTICIPÉ AUX JO EN TIRE SPORTIF.



TELL ME WHO YOU ARE  ;



Nouveau !




__ Putain Serra t’es dans un sale état.
__ Et alors? Je reste baisable non?
__ C’est clair.
__ Alors arrêtes de parler et ramènes toi.
__ Ok.


Il saute sur le lit, m’écarte les jambes et m’empale d’un coup de rein. Accélérant le rythme, je sens son souffle se faire de plus en plus rapide, des gouttes de sueurs perlent sur son front et ses joues rougissent de le plaisir, il semble aimer ça et c’est tout ce que je demande. Quand à moi, j’essaye juste de faire semblant, de simuler un plaisir que je n’ai pas, de le faire passer pour un dieu qu’il n’est pas. C’est si facile de le satisfaire que je n’essayes même plus et peu importe, il ne le remarque pas.
Dans un dernier râle, il y va plus fort et puis plus rien, je peux ressentir le vide en moi, il ne m’a jamais quitté, tends qu’à côté de moi, un corps en sueur s’émerveille d’une performance qui n’avait rien d’extraordinaire. Mais il paie bien alors pourquoi pas. Il ne me faut pas plus de quelques secondes pour reprendre mon souffle, l’acte en soit n’était pas si fatiguant, ou alors c’est mon corps bien trop habitué, qui en a besoin de plus. Je me lève, attrape le paquet de clope sur la table de nuit et m’en grille une, dos à lui je peux encore entendre son souffle, bien trop rapide pour le peu de temps qu’à duré sa danse.

__ T’es toujours aussi bonne.
__ Hum.
__ Dis moi tu m’en passes une?
__ Tiens.
__ T’as aimé?
__ Bien sûre bébé.

Quelques mensonges placés par-ci par-là, m’assurent une prime. C’est pas que j’aime ça, mais je m’en fiche, s’il veut jouer avoir mon corps, alors je le laisse faire, quant-à mon cœur, il est déjà prit. Se redressant, il passe ses lèvres sur mon épaule avant de m’arracher le tube de tabac des mains. Ses cheveux blonds jurent avec ma chevelure rouge et ses doigts fins caressent doucement ma joue, m’obligeant à tourner la tête vers lui. Il m’embrasse, d’abord doucement puis plus sauvagement. Je suis le mouvement, le renversant sur le lit pour monter sur lui, puis je m’écarte et prend une taffe tout en le fixant de mes yeux ambrés.

__ Tu ne veux pas recommencer?
__ T’as payé pour une fois.
__ J’ai de l’argent.
__ On peut s’arranger.


Et ça recommence, toujours la même danse, toujours la même dégaine. Ennuyant.

__ C’est bon maintenant tu peux partir.
__ Je peux pas rester dormir?
__ Dégage.
__ T’es quand même une salope


Je sortis le pistolet de ma table de nuit et le posa entre lui et moi. Sans demander son reste il s’en alla, sans se retourner. Une fois seule, je m’étala sur le lit géant, éteint ma clope que j’avais à peine touchée et passa ma mains sur mon ventre tout en fermant les yeux, essayant de m’imaginer le petit bambin qui grandissait dans mon ventre. Il fallait que j’arrête cette merde, il en allait de la survit de mon bébé, mais je ne savais faire que baiser et tuer. j'allumais mon téléphone et mes pensées virevoltèrent vers ma vie dans le futur, vers mon fiancé, ma vie d’assassin et ma lutte au seins de la résistance. Enzo viendra t-il me rejoindre un jour ? Je l’espérais, comme ça je pourrais arrêter cette comédie et je pourrais enfin vivre. Caressant mon ventre tout doucement, je m’imaginais la tête qu’aura mon bébé, les traits aussi fin d’en et les cheveux rouges comme les miens.
Oui j’étais une salope, mais j’allais être mère.

______________________________________

Intimidante - Athlétique - douce - aimante - stratège - passionnée - danseuse - à ne pas emmerder  - joueuse - séductrice - violente - féministe - très bonne au maniement d’arme - salope - maternelle






WHAT'S YOUR STORY  ;



Nouveau !





C’était plus comme une voix dans ta tête.
C’était plus comme un cris de désespoir.
C’était plus comme une caresse brulante sur ta peau blanche.
Tu suffoquais.
Née dans les bas-fonds de la ville, t’as jamais vraiment vécus heureuse. Jusqu’à ta rencontre avec lui, l’homme qui allait tout changer.
Dans la vie, on t’apprit trois choses, tuer, avoir le sens des affaires et baiser. Et encore maintenant  ce sont les trois seules choses que tu sais faire.
Tu tuais pour le fric, tu baisais pour le fric et bon sang t’étais douée pour te faire une place dans ce business remplit d’hommes.
La 4ème guerre mondiale, avait fait des ravages, engendrées des tueries et augmentée le nombre de la population à Equilibreur. Toi, t’aurais pu te dire que le monde était dégueulasse, t’aurais pu te morfondre sur toi même, mais t’avais vécus la guerre tous les jours de ta vie.
Tu savais ce que c’était que de combattre.
Et t’avais pas peur. C’était ton monde, tu l’acceptais, peut-être même un peu trop.
Le surplus de population engendra des disputes et certaines personnes, pourtant bien loties, de demandèrent à toi de faire le sale boulot. Ils auraient pu demander à un gang oui, mais ils avaient sûrement trop peur pour ça. t’étais la meilleure tueuse à gage, on avait plusieurs fois essayé de te recruter, mais les gangs c’était pas trop ton truc.
T’étais pas solitaire, t’avais d’ailleurs de bonnes relations avec tous les chefs de gangs. C’est juste que t’aimais bien cette position de joker. T’étais celle qui n’apprenait à personne et qu’on appelait si besoin, t’étais l’atout et ça te convenais.

Et puis révolution commença.
Ce fût d’abord la ville qui fût toucher de pleins fouet. Les robots commencèrent à attaquer les humains.
Tu savais pas vraiment pourquoi, après tout c’était pas ton domaine d’expertise.
Peut-être qu’ils avaient enfin compris qu’ils n’avaient pas besoin d’humain pour survivre?
Le fait est que : vous étiez foutu !!
Les bas-fond n’étaient pas très robotisés et tu n’avais pas reçus la puce de géolocalisation, ce qui te sauva la vie.
C’est là que tu rencontras Paul de Castello, un natif, possédant une garage et, à ses heures perdues, un des plus gros trafiquants de drogue.
Il était… Et bine Paul ana Paulette, était bizarre, un peu atypique, toujours décalé. Mais il avait ce feu en lui, celui qui ne s’éteignait jamais, celui qui le forçait à réaliser des choses improbables.
Il voulait lancer une résistance.
Paul, croyait en la survit des humains. Tu n’avais que vingt-six ans à l’époque, mais il t’avait donné envie de le suivre et c’est d’ailleurs ce que tu fis.
Il te présenta à Lorenzo. Lorenzo, l’homme qui allait changer ta vie. Il était beau, il était sombre et mystérieux. Il était tout ce que tu aimais chez un homme et votre relation commença très vite. Peut-être un peu trop d’un point de vue extérieur, mais la passion y était.
Vous vous entendiez bien, vous aviez un fort caractère tous les deux, vous étiez beaux, vous étiez dangereux et oui, le sexe avec lui était grandiose. Pas comme n’importe lequel, non c’était le genre à t’envoyer au septième ciel, le genre qui te fatiguait tellement que tu ne pouvais plus marcher mais dont tu n’étais jamais rassasier.
C’était le putain de pied.
Et t’aurais aimé que ça dur.

Tr!ès vite tu devins, bras droit de Paul. Enzo aurait pu prendre ce post, mais cela te convenais mieux, toi qui connaissais tous les chefs de gangs.
La première année tu repris les cours dans la communication, pour te donner une crédibilité. La deuxième année à vingt-six ans, tu emménagea avec Enzo dans un petit appartement de banlieue. Tu faisais la proposition de la résistance, tu assistais à toutes les réunions importantes et enfin le plus important tu gérais les relation entre le révolution et les gangs, pour être sûre qu’ils ne commencent pas à vous considérer comme des ennemis.
C’était dur.
C’était fatiguant.
Mais c’était ta nouvelle vie.
Tu tuais de moins en moins mais sans t’arrêter.
T’étais forte, belle et intelligente.
Tu savais mettre les autres en confiance et créer un contacte particulier avec les autres

Et puis Paul fût assassiné.
Et sans l’avoir demandé, ni même voulu, on te désignant chef de la révolution. Apparement c’était dans le testament de Paul. Mais t’en avait rien à foutre de son testament, t’avais aucune envie de devenir chef. Pourtant tu ne dis pas non, c’est pas comme-ci t’avais eu le choix.
C’est à vingt-sept ans que tu devins chef de la résistance avec pour bras droit, ton amour Enzo.
Tu participas aux JO.
Et tu te fianca quelques mois plus tard.
Ce n’était pas une vie parfaite.
Ce n’était pas un conte de fée.
Et ce n’était pas facile tous les jours.
Mais c’était ta vie. Et tant que Enzo était dedans tu l’aimais ta vie.

Et puis les disputes commencèrent. Enzo ne supportait pas que sa femme soit plus gai placée que lui.
C’était dur.
Ca devint vite un enfer sur terre.
Vous n’étiez plus en phase mais il était toujours l’amour de ta vie.
Et puis la situation devint tragique.
Tu te souvenais encore de cette nuit.
Cette nuit fatidique.

Tu courrais, toujours plus vite, toujours plus loin.
Tu courrais dans la ruelles comme si ta vie en dépendait.
Le plan d’Enzo n’avait pas marché;
Putain, vous enviez dû vous en tenir au tien, mais t’avais voulu le soutenir sur ce coup là, m^me si c’était pas une bonne idée.
Tu courrais,.
T’en pouvais plus. Tes poumon de brulaient, ton coeur battait bien trop vite dans ta poitrine et tes jambes te suppliaient te t’arrêter. Mais tu ne pouvais pas.
Pourquoi?
Parce que tu ne voulais pas mourir putain.
Dans toute cette merde, tu t’étais perdue.
T’était seule, t’avais la trouille, les larmes qui te montaient aux yeux par tous les morts de ce soir.
C’était ta faute. Putain c’était de ta faute.
T’avais été trop faible. Mais que pouvais tu faire d’autre. Tu ne voulais pas le perdre.
Tu l’aimais trop.
Il était trop tôt tu le savais.
Une fois au bloque de commande tu activa la portail spatio-temporel que vous aviez construit pour voyager dans le passé.
Pour toi vous aviez encore besoins de temps pour ton préparer, mais Enzo pensait que c’était pour ce soir et, en activant le portail, tu compris que oui, c’était pour ce soir, mais pas pour tout le monde.
Trop de perte.

On toqua. Tu pris un flingue et te positionna devant la porte demandant le code.
On te le donna, tu ouvris et Enzo était là, accompagné d’une cinquantaine de tes hommes. Pas plus.
Combien avaient péris?
Tu évitas le regard de ton amant car une part de toi lui en voulait pour ces pertes.
Le portail était près et alors tour à tour tes hommes notèrent dedans, ce donnant de bref au revoir.
Rien ne disait que vous alliez finir dans la même époque. C’était des adieux pour certains et des au-revoir pour d’autres, mais on ne savait pas qui.
Quand il ne resta plus que toi et Enzo tu te tournas vers ton fiancé pour l’embrasser à pleine bouche. Sans gêne tu forças le passage pour passer ta langue et lui montrer l’étendue de tes sentiments pour lui.
Puis, sans un regard, tu lui glissas un « je t’aime, retrouves-moi! » avant de sauter ver le portail.

Tout était blanc, ton était calme, tout était si apaisant.
Et puis un bruit.
Et puis plus rien.
Et puis un bruit.
Et puis une lumière.
Et puis plus rien.
Et plus la vie.

Cette nuit, cela faisait quatre  mois qu’elle avait eu lieu.
Maintenant tu bossais comme attachée de presse, grâce à tes études de commerces et comme escorte girl la nuit.
Maintenant t’étais putain d’enceinte de quatre mois et heureusement, t’avais pas grossit d’un cil, toujours la forme olympique.
La vie continuait, même sans ton homme.
Au moins c’était plus calme à cette époque.




Lys/Nikki’ ━ DC ━ ft. Miss fortune (League of legend) ━ irl Hollande Roden


Serra


_______ Take a breath. Rest your head. Close your eyes. You are right. Just lay down.
             Turn my side. Do you feel my heat. On your skin. Take off your clothes.
             Blow out the fire. Don't be so shy. You're right. You're right

Revenir en haut Aller en bas
avatar
The follower // the lover
LOCALISATION : Dans du code
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-30, 00:47
Une femme comme je les aime... Enfin, je les préfère quand elles sont pas enceinte.

Je me demande ce qu'elle vient faire dans notre époque cette demoiselle. Peut-être pour son enfant ? Ça doit causer pas mal de troubles spaciaux-temporels ca... J'avoue qu'un personnage enceinte, ça me surprend vachement, surtout que ça a l'air d'etre une femme forte, genre combattante. Je trouve ce choix audacieux, et pas forcément facile à assumer. Mais c'est super intéressant et original je trouve.
La suite de ta fiche m'intéresse !

Si elle cherche un papa de substitu, je ne suis pas sûr que KOLL face vraiment l'affaire, mais il est du genre conciliant et aimable avec les mamma, parce que c'est un italien, du coup, les mamans, c'est sacré, il se prend facilement d'affection pour les gosses. pour un lien, oui, je suis partant, il y a des choses à faire... Ah non merde, elle est enceinte, Argh... Ou on s'en fiche ? :D elle a l'air de s'en battre les couilles, en tout cas x)


JE SUIS L'ANIMATEUR QUI VOUS FERA VOUS BOUGER LE CUL !
ET LE PLUS GENTIL ET ATTENTIONNÉ !


J'écrase en #006699
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-30, 03:21
Je... wow?

Serra me laisse vraiment une forte impression. Je sais pas quoi dire après Koll. J'ai vraiment hâte de lire ce que tu voudras bien nous dire sur son histoire.

Bienvenue à toi. <3




I'm not sorry.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-30, 11:38
Merci vous deux ♥

@Koll : Ahah c'est vrai que faire une femme enceinte c'est pas facile, mais je pense que j'assumerais. Le personnage de Serra est justement basé sur ça ! Cette contradiction entre être une femme forte, combattante et salope et, le fait de devenir mère et d'avoir un instinct maternel qui va se développer et qui la rend plus douce et moins apte à combattre.
Quant-à pourquoi elle est venue à cette époque tu verras dans l'histoire mais c'est pas une histoire impressionnante, je suis la trame écrit par Hannibal dans les annexes.
Et sinon, oui il y a des choses à faire... Ahah ! c'est pas qu'elle s'en fiche d'être enceinte mais tant qu'elle n'a pas un gros ventre elle continue d'être escorte et de coucher ! C'est pas interdit après tout :p

@Ilsung : Je suis contente que Serra te donne une forte impression hihih ! D'ailleurs je voulais voir avec toi si elle pouvait être une employée de ta société médiatique en tant qu'attaché de presse. Elle aimerait être un attaché de presse dans la mode ou pour un groupe de rock, mais pour le moment c'est pas définit ! :)


Serra


_______ Take a breath. Rest your head. Close your eyes. You are right. Just lay down.
             Turn my side. Do you feel my heat. On your skin. Take off your clothes.
             Blow out the fire. Don't be so shy. You're right. You're right

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-30, 13:02
... Je suis tellement nouille, je viens juste de voir que c'est un DC. x') PAS GRAVE, BIENVENUE À CE PERSONNAGE QUAND MÊME!

Oh oui une autre employée. <3 Je dis jamais non. Une attachée de presse, c'est toujours pratique. On pourra s'en reparler sur la CB, en message privé ou sur fiche de liens si tu veux.




I'm not sorry.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
More fun ?
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-31, 17:16
Hâte de lire l'histoire chérie :*




Team suricate:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-09-01, 18:55
Je déclare cette fiche finie !!
Je suis genre super désolée car l'histoire est bâclée (je déteste faire les histoires..... )


Serra


_______ Take a breath. Rest your head. Close your eyes. You are right. Just lay down.
             Turn my side. Do you feel my heat. On your skin. Take off your clothes.
             Blow out the fire. Don't be so shy. You're right. You're right

Revenir en haut Aller en bas
avatar
More fun ?
Voir le profil de l'utilisateur
2016-09-02, 18:33
Ok bb, have fun :*




Team suricate:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Things are not always easy ϟ Serra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je suis malaaaaade!...................... Easy Walker
» colorie et poussette switch easy drive
» Sky d'Easy Walker
» Orange Spice and all things nice
» soupe au lait d'avoine (selon le livre easy Marx)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAFTLAND! :: CONFIGURATION DU PERSONNAGE :: Registres :: Validés-
Sauter vers: