//RP DU MOMENT*
Titrejoueur & joueur
Resume } Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

//LES RP LIBRES*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo
//DEMANDES DE RP*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo



 

 :: EQUILIBRIUM ; « DAFTLAND » :: Gredchester Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Let's talk about work ━ ft. Banshee

avatar
Nikitta
BRAS DROIT DE L'EST
Be
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-17, 04:23
mon avatarBansheemon avatar&mon avatarNikitta

Let's talk about work

feat. Banshee

Un bâillement s’échappa d’entre les lèvres de la brune. Assise sur son canapé, Nikitta était entrain de regarder la télé, ou plutôt entrain de zapper, allant d’une chaîne à l’autre, essayant de trouver quelque chose d’intéressant.
Les infos? La hackeuse était assez intelligence  et avait assez de ressource pour savoir que ce n’était qu’un ramassis de conneries enchaînaient les unes après les autres, pour rassurer la population d’Equilibrum.
Désespérément, Nikki cherchait un film intéressant à regarder, quelque chose qui la divertirait sans trop lui demander de réfléchir. À l’horloge il était dix-huit heures, ce qui signifiait que la gangster avait encore une heure devant elle avant que son amie, également son employée et sa subordonnée n’arrive chez elle.
Elle aurait pu se lever et ranger un peu, mais Nikki était bien trop fatiguée pour ça. La jeune femme n’avait pas dormir de la nuit essayant de se débrouiller avec un travail qu’on lui avait donné, en échange d’une somme assez importante. Elle était ensuite allée courir vers six heures du matin, parce qu’elle ne pouvait, de toute façon, pas dormir après l’amont de caféine qu’elle avait ingurgité. En revenant de son footing, qui avait duré pas moins de deux heures, Nikitta avait dû se doucher en vitesse pour ne pas être en retard à son shooting photo, qui avait duré toute la journée. Sur le chemin du retour, Nikki était allée faire les courses, parce qu’elle avait beau ne pas être une grande mangeuse, elle n’aimait pas ne rien avoir dans son frigo.
Et c’est seulement à dix-sept heure trente que la jeunette de vingt-cinq ans avait réussit à se poser dans son canapé pour profiter d’une pause bien méritée.

Se frottant les yeux, doucement pour ne pas faire bouger ses lentilles de contact, Nikki sentait ses forces l’abandonner. Elle était habituée à ne pas beaucoup dormir et généralement ça ne la dérangeait pas plus que ça. En tant qu’ancien soldat runner du Ragnarok la jeune fille avait une forme olympique, mais en cet après-midi calme et chaude, Nikitta était plus fatiguée que d’habitude.
Quand le jeune fille finit par trouver un film qui lui plaisait un minimum, c’était un film d’action et de science fiction qui se voulait futuriste et qui pourtant ne semblait pas si impressionnant que ça, elle se détendit, étirant tout son corps à en faire craquer ses articulations. Nikitta n’aimait pas trop les films de son époque, elle les trouvait assez surfaits et improbables et, de ce fait, elle préférait se poser devant un vieux film en 2D plutôt que les nouveaux en 4D. Mais il était rare de voir de vieux films passer à la télé, si bien qu’elle finit par se contenter du film d'action, qu’elle savait, bien trop mauvais pour garder toute son attention.  

Seulement dix minutes après le début du film la brune ferma les yeux, son souffle devint de plus en plus régulier et ralenti, signe qu’elle était sur le point de s’endormir. C’est à ce moment là pour qu’un gros chat roux, doté une pâte cybernétique sauta sur sa tête. Nikki se réveilla sur le champ, sans cris ni surprise, car il n’était pas anodin que son chat décide de la surprendre quand elle s’y attendait le moins. « Prez, get out of my face ! I can’t breath» , s’exclama-t-elle.
La petite boule de poil rousse, du nom de « Président Miaou » regarda sa propriétaire d’un air de défit avant de se lever pour s’allonger sur le ventre de Nikki.
Président Miaou était un chat assez intelligent, tout comme sa maitresse et, le plus souvent, il s’amusait à la surprendre, attendant qu’elle baisse sa garde pour lui sauter dessus. La plupart des maîtres auraient été agacé d’un chat aussi joueur, mais Nikki aimait ce trait de caractère chez son chat. Elle disait que ça prouvait qu’il était assez intelligent pour la défendre au cas où et qu’il l’aimait bien.
La brune avait longtemps hésitait avant d’adopter la boule de poil, notamment à cause de son don détraqué, qui attirait toute chose à elle, les êtres vivants y compris. À cause de cela, Prez' était souvent dans ses pâtes, lui barrant le passage et la suivant partout où elle allait, enfin partout dans l’appartement. Mais c’était mieux un chat collant qu’un humain collant, alors elle s’y était faite.
Et maintenant elle ne se voyait pas vivre dans cet appartement, dans lequel elle se retrouvait souvent seule, sans cette boule de poil.

Nikitta était entrain de faire des caresses à sa boule orange, quand quelqu’un sonna à sa porte. Sans plus attendre, elle fit descendre Président de son ventre et le posa par terre, pour ensuite se diriger vers la porte.
La brune était fière d’elle, elle avait réussit à ne pas s‘endormir. Elle devait encore tenir quelques heures, bosser un peu avec Banshee et puis elle pourra aller dormir.
Si son invité avait été quelqu’un d’autre que son amie, Nikki aurait été d’une humeur massacrante, mais comme c’était Banshee, elle voulait bien faire un effort.
Inspirant un grand coup, elle ouvrit la porte tout affichant un sourire aussi faux que son bras gauche.

__  Salut, Banshee je t’attendais ! Vas-y entre, j’ai préparer le matos dans le salon pour qu’on soit plus à l’aise.

Nikki s’effaçât pour laisser entrer son amie et en profita pour donner un petit coup à son chat qui essayait de passer.

__ Je te sers quelque chose à boire?
©linus pour Epicode

 


   


Running wild and running free
Renegades;


Nikitta parle en #FE96A0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-17, 18:54


Les affaires avançaient bien. Voilà plusieurs jours que ta traque a commencé et qu'elle commence à porter ses fruits. Bientôt ton entreprise retrouvera sa splendeur d'autrefois et tournera comme tu le souhaite. Mais pour le moment, c'est encore un objectif à atteindre, que tu caresses du bout des doigts sans vraiment le saisir. La vermine qui contamine les rangs de ton héritage continue de s'engrainer et ne va pas s'arrêter de sitôt. Mais tu restes encore dans l'ombre, comme un fantôme qui observe les agissements des vivants avant de les maudire. Car c'est bien ce que tu comptes faire. Tu fais honneur à ton surnom.

Banshee. Voilà comment on t'appelle en dehors du milieu d'où tu viens. C'est d'ailleurs ainsi que ton amie te reconnaît quand elle t'ouvre sa porte après que tu ais toqué. Elle te sourit à quand elle te voit et tu lui rends la pareille, avec plus ou moins de difficulté. Sourire n'est pas ton point fort, surtout sincèrement. Tu le fais toujours faussement, juste pour te donner un air.
let's talk about work
c'est avec tous nos efforts que nous pouvons réussir vers un avenir meilleur
Mais si c'est Nikitta, ce n'est pas pour te donner une convenance. Non. C'est une amie, et la voir te fait plaisir, même si tu ne le montres pas spécialement. Ce sont tes vrais sentiments qui comptent.

Tu entres en passant à côté de l'énorme chat roux du bras-droit de l'Est. Tu n'es pas spécialement une dingue des chats, et surtout pas des aussi énormes. Tu ne les poursuivrais pas comme une groupie en criant qu'ils sont trop mignon. Tu les regardes simplement quand ils croisent ton regard... S'ils le font. Car ton pouvoir fonctionne aussi sur les animaux. Tu ne sais pas encore vraiment comment il marche, mais il faut croire que la fleur qui orne ton faciès diffuse un parfum qui touche tout les êtres vivants.

_ Oui avec plaisir, lui réponds-tu, Comment ça va sinon ?  

Tu te diriges vers le salon comme ton hôte de l'a invité. Tu te permets de t'asseoir sur le canapé qui peut accueillir plus d'une personne. Tu poses ton sac sur tes genoux et sors une tablette dernier cri qui te sers surtout de bloc note : tu as laissé les papiers qui prennent beaucoup de place pour un moyen tout en un. Elle contient toutes les notes que tu as écrit lors de tes observations sur le terrain : les détails suspects de plusieurs individus qui pourront être dans ta ligne de mire... Mais ces écrits ne suffiront pas : tu n'as pas envie de juger quelqu'un immédiatement. Tu veux rester juste et avoir des preuves infaillibles. C'est donc le rôle que tu as donné à Nikitta. En tant que hackeuse, elle peut voir les agissements des hommes de Aslaev Medicals sur le web. Ce que toi tu n'es pas vraiment capable de faire, malgré les accès privilégiés qu'on peut te donner. Mais beaucoup manigancent dans l'ombre et tu n'es pas vraiment qualifiée pour aller les piéger seule...

En attendant qu'elle revienne, tu feuillettes les pages virtuelles de ta tablette pour revoir rapidement ce que tu as noté. Ce qui saute aux yeux, c'est le nombre de choses écrites sur Mans Maxwell, l'un des cadres les plus haut placé de l'entreprise. Tu relis plus en détail les pages qui le concerne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nikitta
BRAS DROIT DE L'EST
Be
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-18, 20:45
mon avatarBansheemon avatar&mon avatarNikitta

Let's talk about work

feat. Banshee

Nikitta attrapa son chat, pour éviter que la grosse bête ne vienne embêter Banshee et se dirigea vers le salon, son amie juste derrière elle. Le loft de la brune était plutôt spacieux, sans trop l’être si bien que Nikki ne s’y sentait jamais seule et avait la place de mettre tout son matériel de hacker. C’est son grand-père qui le lui avait offert après qu’elle ai dit adieu au Ragnarok et de ce fait au reste de sa famille. Si au début, le changement de vie n’avait pas été facile tous les jours, elle avait toujours pu compter sur l’aide de grand’pa pour, aussi bien, l’encourager dans ses choix et, lui procurer tout ce dont elle avait besoin, le temps de trouver un boulot stable. C’est aussi pour cela que Nikitta tenait tant au travail que Banshee lui avait donné et qu’elle le prenait très au sérieux, n’hésitant pas à passer ses nuits dessus pour être sûre de ne pas tout faire foiré. C’était aussi une opportunité unique d’être utile au rétablissement des valeurs de la ville, des valeurs de paix et de développement aussi bien personnel que universel. Des valeurs qui avaient été oubliées au fils des années.

Se dirigeant vers la chambre pour enfermer Président Miaou, qui se débattait dans les bras de sa propriétaire, Nikitta entendit brièvement la réponse de son employé.

_ Oui avec plaisir. Comment ça va sinon ?

Une fois la porte de la chambre fermée à double tour, Nikki se dirigea de nouveau vers le salon, où Banshee était assise, lisant un papier sur sa tablette dernier cri qui, vu son regards concentré, devait être plutôt important et sûrement en lien avec le boulot de Nikki.
S’arrêtant au niveau de la télévision, Nikki sortie un papier, contenant le numéros d’identification et le code wifi, de la commode pour le tendre vers la blanche. Sur la table, près du canapé, était posé tout un tas d’instruments électroniques, dont un macbook et trois écrans d’ordinateurs, macintosh également, tous reliées lien uns aux autres par quelques câbles. Une tablette électronique (ici) en verre avait été laissée pour compte sur le canapé, non loin de l’endroit où Banshee s’était assise. L’attrapant, Nikki tapa dessus pour l’allumer et allumer ses ordinateurs. Cette tablette servait de relais entre tous les engins électroniques de l’appartement, ordinateurs, mais aussi télévision, stores, lumières et chauffage. La jeune femme avait hésité à acheter un robot ménager, mais puisqu’elle n’aimait pas se faire passer pour une fainéante elle avait décidé qu’elle ferait elle-même son ménage.

__ Je te sers quoi? Café, thé, boisson, eau?

Tout en demandant à Banshee se qu’elle voulait, Nikitta se dirigea vers la cuisine pour mettre en route la machine à Thé. Le corps lourd et les yeux fatigués, la hackeuse avait tout d’un fantôme, son teint était blanc et elle n’avait pas pris la peine de se mettre de la poudre pour le cacher. Cependant habillée d’un jean clair, troué, d’un chemisier blanc et de bottine noires à talon, Nikki avait tout d’une femme d’affaire. Elle avait pris le temps de se maquiller les yeux, très légèrement mais assez pour cacher ses cernes et lui donner bonne mine. Banshee était peu-être son amie mais se rendez-vous était professionnel et Nikki ne prenait pas son boulot à la légère. Du plus, elle restait le bras-droit du gang et ne pouvait pas se montrer faible et délaissée face à une des ses subordonnées.

__ Ca va et toi?

Elle ne pouvait pas non plus se plaindre et avouer ne pas avoir dormie de la nuit pour finir ce qu’on lui avait demandé de faire. Inspirant un grand coup, Nikitta attacha ses cheveux en un chignon lâche, avant de rehausser sa posture et prendre son air indifférent, qu’elle prenait à chaque fois qu’elle se retrouvait en face de quelqu’un, qu’il soit ami ou non. Elle avait l’habitude de se faire passer pour ce qu’elle n’était pas. Plus comme un instinct de défense ou comme une volonté de se cacher, que comme une envie personnelle, Nikki ne se montrait jamais joyeuse et enfantine quand elle n’était pas seule. Accompagnée, elle était une femme assez froide, indifférente et classe, parfois charmante, souvent indéchiffrable, qui méritait son post de bras-droit et certainement pas une geek de vingt-cinq ans. Et, cet fin d’après-midi ne faisait pas exception.

Revenant vers son salon, un thé et la boisson de Banshee en mains, Nikki se dirigea vers son amie et lui tendit son breuvage avant de poser son propre thé sur la table et d’attraper la tablette électronique.

__ Alors qu’est-ce que tu as pour moi? Je me suis renseignée sur ton entreprise et sur tes collaborateurs, j’ai réussit à trouver quelques donnés personnelles sur eux et j’ai hacker la boite mail de Mans Maxwell, mais je n’ai pas encore regardé ses mails. J'ai préféré t’attendre pour cela, être sûre que c’est ce que tu veux.
©linus pour Epicode



   


Running wild and running free
Renegades;


Nikitta parle en #FE96A0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-21, 16:25


Tu étais concentrée sur tes notes, faisant même un nouveau tri. Tu remercies ton hôte pour le code wi-fi et te connecte aussitôt, accédant ainsi à d'autres données que tu avais enregistrées sur ton PC chez toi. Parfait, tu as donc tout ce qu'il faut pour comparer ton travail avec celui de Nikitta. En étant mieux organisée, vous pourrez avancer plus vite et efficacement. D'autant plus que les suspects ne vont pas vous attendre sagement avant que vous ne les démasquiez...

_ Un café s'il-te-plait, réponds-tu à la demande de ton amie, et ça va aussi de mon côté.

En effet, le fait d'avoir une alliée qui t'accompagne dans cette mission fait grandement avancer les choses vers ton objectif. Même si ce n'est pas fini, tu as l'impression d'en voir le bout et que tu vas réussir. Alors oui, tu ne peux aller on ne peut mieux.
let's talk about work
c'est avec tous nos efforts que nous pouvons réussir vers un avenir meilleur


Tu jettes un oeil autour de toi, observant un peu mieux la pièce dans laquelle tu es. Ce n'est pas du tout le même genre que ton appartement qui est bien plus grand et vide. Alors que le tiens est clair et lumineux, le sien offre une ambiance plus décontractée et cosy, chaleureuse même, tout en restant pratique pour la hackeuse au vu de tout les engins informatiques qui s'y trouvent. Tu te sens presque à l'étroit, mais ça ne t'empêche pas d'y être à ton aise, bien que tu n'oses pas vraiment te mettre dans une position décontractée. Tu n'es pas chez toi et tu ne te crois pas tout permis non plus.

Nikitta arrive et te tends ton café. Tu le prends et la remercie, puis le pose sur la table, attendant un peu qu'il refroidisse. Puis elle engage la conversation sur le vif du sujet. Tu l'entends prononcer le nom de Mans Maxwell, la personne la plus suspecte d'après les informations que tu as récoltées. C'est donc parfait ! Tu te places de manière à ce que ton amie puisse voir l'écran de ta tablette.

_ J'ai trouvé par mal de choses, surtout au sujet de Mans Maxwell, c'est donc parfait si tu as pu hacker sa boîte mail. Tu retrouves rapidement le fichier qui le concerne sur ta tablette. Il est censé se charger de l'export-import à l'internationale des matières premières nécessaires à la confection des médicaments. Mais j'ai remarqué plusieurs comportements louches, dont une discussion que j'ai surprise avec un collaborateur chinois qui est venu au siège pendant trois jours la semaine dernière. Tu fais glisser ton doigt sur l'écran de verre, passant à la page suivante. Une photo d'un homme d'une quarantaine d'année se trouve en haut à droite de la page. Qiu Zhan, il est un des cadres qui se charge de notre branche en Chine. Et il me semble qu'il a adhéré au plan de Maxwell pour faire un commerce de drogue, et l'argent serait blanchi grâce à la firme...  

Tu te retiens de serrer les dents. Dans le dos de tout le monde, un individu souhaite ouvrir une face bien sombre de l'entreprise... Tu ne peux pas le laisser faire. Mais tu as besoin de vraies preuves, et les mails qu'échangent Mans avec Qiu pourraient bien prouver tes soupçons...

_ Tu peux regarder les mails qu'ils ont échangés entre eux depuis une semaine ? S'il n'y a rien, peut-être trouvé ceux qu'il a envoyé avant cette rencontre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nikitta
BRAS DROIT DE L'EST
Be
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-24, 21:32
mon avatarBansheemon avatar&mon avatarNikitta

Let's talk about work

feat. Banshee

__ J'ai trouvé par mal de choses, surtout au sujet de Mans Maxwell, c'est donc parfait si tu as pu hacker sa boîte mail. Il est censé se charger de l'export-import à l'internationale des matières premières nécessaires à la confection des médicaments. Mais j'ai remarqué plusieurs comportements louches, dont une discussion que j'ai surprise avec un collaborateur chinois qui est venu au siège pendant trois jours la semaine dernière. Qiu Zhan, il est un des cadres qui se charge de notre branche en Chine. Et il me semble qu'il a adhéré au plan de Maxwell pour faire un commerce de drogue, et l'argent serait blanchi grâce à la firme…

Tout en écoutant attentivement sa patronne Nikitta tapota machinalement sur sa tablette. La veille, elle avait enfin réussit à hacker la boite mail de ce Mans et ça lui avait pris plus de temps que ce qu’elle avait prévus. La boite mail était protégée par différents par-feu ce qui généralement, n’était pas le cas, pas quand on n’avait rien à cacher, c’est d'ailleurs pour cela que, Nikitta avait insisté. Elle ne s’y connaissait pas vraiment en économie et encore moins sur comment gérer une entreprise, mais la hackeuse s’était dis qu’il ne devait pas être commun pour un cadre d’avoir une boite mail si bien protégée. Et puisqu’elle avait cru comprendre que Maxwell était un personnage important de l’entreprise la jeune femme avait trouvé que ça valait la peine de creuser un peu.
Tout compte fait elle avait eu raison.
Nikitta ne savait pas si les soupçons de Banshee étaient fondés, mais elles n’allaient pas tarder à le savoir.

__ Tu peux regarder les mails qu'ils ont échangés entre eux depuis une semaine ? S'il n'y a rien, peut-être trouvé ceux qu'il a envoyé avant cette rencontre…

Nikitta se tourna vers son amie quelques instants. De son regard, elle essayait de lire les pensées de Banshee mais ce n’était pas facile. Nikitta, qui généralement, était douée pour comprendre les gens, avait du mal à savoir ce que Banshee pensait Mais juste en observant son amie, ses mains serrées et son regard perçant, elle pouvait sentir la colère qui aimantait d’elle. Et dans un sens Nikitta la comprenait, elle qui avait mis tout ses espoirs dans son entreprise familiale. Banshee était habitée par le même désire de paix que Nikitta et c’était une des raisons pour laquelle la jeune brune avait accepté de bosser pour elle sans se poser de questions. Parce qu’il fallait des gens comme Banshee pour que le rêve de son grand-père puisse continuer d’exister.
Inspirant longuement, Nikitta reprit sa tasse entre ses mains pour boire une gorgée de thé avant de la reposer et de planter son regard vers celui de son amie. Elle était décidé à tout faire pour l’aider.
C’était sa seule certitude.

__ Je te fais ça.

Il ne fallut pas plus de quelques minutes -moins de dix- à Nikitta pour trouver les mails en questions. Certains étaient écrits en chinois, ce qui était plutôt problématique pour la gangster qui ne parlait pas un mot de chinois. Cependant peut-être que la blanche pouvait comprendre, où alors il suffirait à Nikki de lancer un logiciel de traduction qu’elle avait créé, mais cela prendrait du temps de tout traduire.

__ Tu parles chinois? La plupart son en Chinois, alors je suppose que tes soupçons doivent être fondés. Je peux lancer un logiciel de traduction, mais ça prendre un peu de temps de tout traduire.

Après cela la brune continua sa recherche pour voir s’il n’y avait pas des mails en anglais ou alors, qui sait, en portugais. Nikki ne savait lire que ses deux langues, elle ne pourra donc pas être d’une grande aide pour le reste.
Après quelques minutes de recherches, la hackeuse trouva une discussion en anglais, qui datait de six jours. Dans le mail quelque chose heurta la jeune femme, elle décida donc de le lire en travers avant d’en parler à Banshee. Quelques mots et noms lui étaient familiers mais sans vraiment savoir où elle les avait déjà vu.

__ Je reconnais quelques noms, mais je ne sais plus où je les ai vu. Soit c’est un gangs, soit c’est des membres du Ragnarok. Ou encore des hauts placés dans la ville, j’en connais quelques uns. En tout cas vu la discussion, c’est quelqu’un qui vit ici. Tiens regarde par toi-même.

Nikki tendit à son amie sa tablette numérique, sur laquelle elle avait transféré les mails qu’elle avait trouvé sur son ordinateur. Il lui suffisait de toucher son écran avec les mains et de diriger les mails tactilement vers sa tablette pour le transfert. C’était bien plus facile que de les transférer vers la tablette de son amie et ainsi, elle était sûre que personne ne pouvait la hacker.

__ Je préfère qu’on utilise mon matériel, je ne sais pas si on a hacké ta tablette. D'ailleurs, si tu veux je peux renforcer ton par-feu.
©linus pour Epicode



   


Running wild and running free
Renegades;


Nikitta parle en #FE96A0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Let's talk about work ━ ft. Banshee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 3 ràl en B2M:conseils tons rouge/bordeaux // dupe talk that talk
» Silver Banshee.
» Magne Talk
» les babies de Truman : work in progress...
» Vania Chaïma ♣ All I want is talk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAFTLAND! :: EQUILIBRIUM ; « DAFTLAND » :: Gredchester-
Sauter vers: