//RP DU MOMENT*
Titrejoueur & joueur
Resume } Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

//LES RP LIBRES*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo
//DEMANDES DE RP*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo



 

 :: EQUILIBRIUM ; « DAFTLAND » :: Cheenbury :: Pandora Gardens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Masquerade ••• ft. lazarus

avatar
Galatea
LIEUTENANT COLONEL // PREDATOR
No one can hide from my sight
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-10, 14:44

masquerade
ft. lazarus
La nuit était tombé depuis bien longtemps, en même temps que cette pluie torrentielle troublant la quiétude du quartier Nord. Liquide perlant le long de son armure et de ses tissus, pas une seule fois absorbé par ces derniers, s’écrasant au sol, là où figurait la place de tout ceux qui se présentaient devant elle. Adossée contre un mur, elle attendait, les yeux clos, son arme reposant juste à côté d'elle contre la même matière. On ne savait pas vraiment si la température chutait à cause d'elle ou à cause de ce temps chaotique, mais une chose est sûre, elle n'était pas de très bonne humeur.

Il semblerait qu'une mission lui ai été confiée ; jusque là, aucun problème, mais quelle ne fut pas sa surprise en découvrant qu'elle n'était pas seule pour la mener à bien. Mais quelle était donc cette mascarade ? Elle n'était pas véritablement du genre à faire ami ami, ou ne serait-ce coopérer avec la moindre personne, et l'information a toujours été passé pour ne pas qu'elle vienne malencontreusement à bout de ses camarades, alors pourquoi ? Sans compter le fait que le nom figurant à côté du sien lui soit totalement inconnu - un nouveau sans aucun doute. Galatea était un soldat, pas baby-sitter, et les choses qui la gênent, elle les balaye de son chemin.

Le voilà en plus qu'il avait du retard ; trois minutes pour être plus précise. Ses doigts pianotaient nerveusement son bras croisé à son jumeau, la jambe fébrile d'impatience. Aurait-elle véritablement besoin d'aide pour quelque chose d'aussi simple pour quelqu'un de sa trempe, ou l'aide d'un camarade serait bénéfique ? Ils auraient au moins ou faire l'effort de lui envoyer quelqu'un de gradé, ou quelqu'un qui aurait fait ses preuves. À ce niveau, les soldats ne sont bons qu'à servir le café.

Un bruit métallique singulier finit par l'ôter de ses songes meurtriers, vrillant son regard luminescent sur la source de cette sonorité. Une silhouette massive se démarquant de l'obscurité transperça les ténèbres;  un homme, recouvert d'une armure ne laissant transparaître la moindre parcelle de peau ; dissimulé sous un casque ou même son visage ne semblait visible à l’œil nu. Ses yeux de longues secondes le détaillèrent, en effet persuadée de n'avoir jamais vu un être tel que lui auparavant - il était donc bien un nouveau. Quel dommage qu'il ne lui ai pas laissé entrevoir son derme cependant.

Galatea se redressa lentement, adoptant une posture droite et rigide.
Vous êtes en retard, soldat. Heureusement pour vous que je ne prête pas une grande attention à la ponctualité, malgré le fait que cette dernière doit être de rigueur, et je suis sûre qu'on vous l'a apprit. Faites attention à l'avenir.

Le dédain lui brûlait les lèvres. Elle extirpa un morceau de papier de sa poche, glissant ses yeux dessus malgré la pénombre.

Je suppose qu'on t'a informé du pourquoi tu devais venir. Et même si je comprend pas trop la décision de mes supérieurs, on fera avec. Elle désigna un grillage à plusieurs dizaines de mètres englobant une immense zone, cette dernière recouverte de végétation diverse. C'est ici où notre mission se déroulera. D'après nos sources, un groupe de chiens du Nord se regroupent régulièrement à l”intérieur de ce parc, de nuit, pour magouiller - mais d'après mon odorat, ils fumeraient également quelques joints. Leur spécificité est qu'ils sont tous altered. Leur nombre est inconnu, mais ils ne devraient pas dépasser la dizaine. Pas un souci, donc.

Galatea agrippa la lanière reliée à son arme à feu après avoir balancé le papier par dessus son épaule, la glissant sur une de ses épaules. Sans attendre, elle entama sa route en direction du parc sans prêter attention à son collègue. Grillage du lieu entrouvert, elle aurait pu jouer sur la discrétion et se glisser entre, voir même sauter par dessus. Jambe redressée, son pied finit par s'abattre dessus, détruisant une des jointures, mais ouvrant la voie pour de bon.

Une dernière chose, soldat… Regard par dessus son épaule, c'est finalement son corps entier qui pivota vers l'homme, s'approchant de lui, ou plutôt de cette encombrante visière teintée. Je ne sais pas qui tu es ni à quel point tu es puissant, mais si jamais il devait t’arriver quelque chose au court de cette mission, ne compte pas sur moi pour te sortir de ton pétrin.

Elle éleva sa main droite jusqu'à la glace qui séparait leur visages, sa phalange toquant contre.

Ah, et ne retire pas ce truc si tu ne veux pas mourir, juste un conseil. Comment je pourrais présenter ça…  « Mort au combat, il n’arrivait pas à suivre la cadence. » ? Ça me paraît être une bonne excuse. J'espère que je me suis bien faite comprendre.

Et elle se retourna.

   
Libella+Aki
#D0CD21
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lazarus
GÉNÉRAL // PREDATOR

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-11, 03:49

one shot
one kill
ft. galatea


Un pas puis un autre, inspiration tantôt alors qu'un fébrile crépitement pouvait se laissant entendre, ouïr pour les personnes les plus proches ou pour toute qui aurait pu être proche de toi à ce moment plutôt. Monde inexistant de par le chemin que tu empruntais alors que machinalement ta main extirpait tantôt une cigarette d'entre tes lèvres alors qu'un nuage se formait face à toi. Cycle qui se perpétuait au fur et à mesure que tu te rapprochais de ton premier objectif, casque en l'une de tes mains tandis que tout individu qui aurait pu pauser ton regard sur toi n'aurait vu qu'une éventuelle illusion concernant toi de par ton don afin que l'on ne sache à jamais qui se cache sous cette épaisse cuirasse. Ce n'est après que quelques minutes de marche que le mégot finit par s'écraser au sol, pied s'écrasant frénétiquement sur celui-ci en ton chemin. Tu n'allais tardé à rejoindre ton lieu de rendez vous et le début de ta mission ayant toujours préférer mener certaines affaires toi même et encore plus avoir de temps à autre un œil sur tes pions afin de savoir comment ils agissaient, rapports de mission étant parfois bien loin de la réalité. Comme on le disait bien trop couramment, on n'était jamais mieux servi que par soi même.

Sonorité métallique suivant le moment où tu enfilas ton casque, métaux ouvragés et verre substituant ton faciès. Pluie battante alors que tu avais fini par apercevoir la concernée, climat ne te dérangeant point en ton cas d'ailleurs de par la technologie qui palliait à ceci en de moult points. C'est à sa hauteur que tu avais gardé un certain silence alors que tu la suivais en direction du parc ou du moins de l'une de ses entrées. Ce fut à ton tour d'ouvrir la voie à ta façon, simple fixation du regard alors que le maillage de fer semblait se démêler ou fondre petit à petit, tu n'eus qu'à faire un léger geste pour définitivement ouvrir un accès par la suite alors que vous aviez fini par progresser au cœur de la végétation. Ayant ignoré toutes ses précédentes paroles, simple haussement d'épaule, réaction sans doute déplaisante en quelque sorte pour elle, insubordination non cachée quoi que cela n'était pas le cas de par vos rangs en réalité, chose soigneusement cachée. Tu avais continué d'avancer sans te soucier de faire preuve de discrétion contrairement à l'opposé d'elle sûrement alors que tu l'avais dépassée depuis un moment. Tu n'avais à te soucier de ce détail là où la magie, ton pouvoir cachait si subtilement ta présence, ton être à tout œil, tes pas lourds à ton oreille baladeuse et tout ce qui pouvait te trahir hormis pour la femme au teint froid qui n'était affectée par ton don selon ton bon vouloir.

C'est ainsi qu'arrivé non loin d'un fameux groupe, secondes de contemplation prenant dès lors place afin d’identifier vos proies conformément aux informations, photos, profils liés au briefing. Tu observas une dernière fois l'aranéide humaine lui imposant cet ordre.

« - Tu finis ce qui restera. »

Sortant de derrière cette arbre, toujours hors de la vue et de tous les dons de perception humaine grâce à ce qui faisait de toi un altered. C'est une fois juste derrière eux, proches les un des autres non loin d'un banc que tu pris place derrière l'une de tes cibles. Un premier coup violant derrière la tête faisant perdre connaissance à l'un d'eux alors que ta main libre pris place autour de ton arme. Déflagration quittant le canon alors qu'une balle vint trouver refuge en la matière cérébral d'une seconde proie puis d'une troisième achevant par la suite l'autre dans les bras de Morphée de par ton coup puis ainsi par la suite auprès de la faucheuse. Il n'en restait que trois, peut être avaient ils commencé à prendre la fuite ou encore cherchaient ils à riposter mais dans tous les cas, Galatea n'avait plus qu'à s'occuper de ces trois parasites, c'était le reste que tu lui avais désigné alors que machinalement quand même tu n'avais tardé à les mettre en joue afin d'assurer cette mission malgré tout. [/color]


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Galatea
LIEUTENANT COLONEL // PREDATOR
No one can hide from my sight
Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-12, 14:26

masquerade
ft. lazarus
Il l'avait...ignorée? Elle l'observa lui passer devant, son expression faciale s’obscurcissant au fur et à mesure qu'il foulait le gravier du parc. Soupir résigné - elle n’avait décidément pas envie de se chamailler avec qui que ce soit pour le moment. Lui emboîtant le pas sans un mot jusqu'à arriver à sa hauteur, elle se laissait guider par les bruits et rires contrastant affreusement avec le calme du parc. Et alors que la discrétion semblait être de mise, Galatea rechargeait son fusil, restant à une distance plus que raisonnable du groupe qui ne se souciait en théorie pas d'être suivis, et l'effet de surprise qu'ils créeront suffira sans aucun doute à balayer cette racaille. Et pourtant, les pas de son collègue, eux, ne semblaient pas s’arrêter. Elle releva alors la tête, murmurant, sourcils froncés.

Arrête-toi là.

Aucune réponse, et encore moins de marque d’obéissance. Pire encore, l’ordre, c’est lui qui l’avait donné. Sa patience s’émiéttait progressivement, alors que la seule chose qu’elle put exprimer fut l’esquisse d’un rictus profondément agacé et indigné. Et pourtant, elle était contrainte de le suivre dans son élan de stupidité latente - ne comprenant même pas comment les hommes avaient fait pour ne pas remarquer, ou même entendre un individu si lourdement vêtu. Suite à une vague d’hurlements et déflagration, Galatea, après s’être longtemps mordu les doigts de la dissidence de son inférieur se dévoila finalement hors de l’ombre, faisant face aux trois individus qui semblaient être servis sur un plateau, même trop facilement à son goût. Bref regard aux individus au sol, et ses sourcils finirent par s’arquer de nouveau.

Bam.

Face à un canon fumant, les trois corps s'écroulèrent au sol, inertes. Beaucoup trop simple - elle ne comprenait toujours pas pourquoi ils l’avaient foutu sur le terrain avec elle, encore plus s’il faisait tout foirer. Galatea s’approcha d’un pas lourd de Lazarus, le toisant.

Quelle bonne image vous allez avoir, soldat. Dissident, insolent, et incroyablement prétentieux, je pense que vous cumulez les traits de caractère qui m’insupportent le plus. De plus, vous avez tué leur chef, alors que nous aurions pu le questionner avant de lui donner la mort. Ca va faire lourd dans votre dossier, vous ne pensez pas ? A moins que vous me fassiez changer d’avis, peut-être ?

   
Libella+Aki




   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lazarus
GÉNÉRAL // PREDATOR

Voir le profil de l'utilisateur
2016-08-12, 19:29

one shot
one kill
ft. galatea


Observant les cadavres, finissant par te mettre à genou cherchant sur chacun de ces cadavres diverses pièces d'identités et autres choses pouvant être intéressantes à exploiter. Portable finissant entre tes mains d'acier alors que tu avais entendu les autres cadavres s'écrouler au sol non loin, pluie battante, eau se mêlant tantôt à l'hémoglobine qui commençait à perler l'herbe imbibée depuis maintenant plusieurs heures, journée pluvieuse en soi. Tu l'entendais elle en fond se plaindre de toi et éventuellement de ton efficacité en cet instant, sans doute agissait elle comme tu l'aurais fait avec un autre quoi que tu t'étais toujours montré beaucoup plus létale et surtout assassin en tes paroles envers tes subalternes et même autrefois envers certains de tes supérieurs. À croire que cette guerre qui a trouvé naissance depuis quelques temps peut vous changer un homme même s'il y a des limites à tout. Tu avais d'ailleurs entrepris d'assassiner leur chef de par l'inutilité de celui-ci sinon le briefing de mission aurait était des plus différents et tu ne te serais embêté avec ceci ayant toujours préféré avoir les mains libres pour s'occuper de tes tâches. Tu la laissais déblatérer encore et encore sans porter une réelle attention à ses paroles.

Te redressant dès lors te retournant vers elle et la fixant sans ne rien rajouter d'abord, visière substituant ton regard et ne lui offrant que la simple image de sa personne en retour. Tu ne tardas une nouvelle fois à répondre par rapport à son précédent discours de par des mots qu'elle allait surtout trouver des plus insolant en un premier lieu, des paroles qu'elle allait enfin pouvoir considérer comme des plus prétentieux.

« - À ce que je sache l'ordre de mission n'indiquait pas de ramener une des proies ou alors de substituer une quelconque information mais simplement d'éliminer les cibles. »

Passant tes mains en ton dos, dominant la concernée de par ta carrure inhumaine alors qu'elle s’apprêtait peut être à froncer les sourcils en guise de première réaction par rapport à tes palabres tu rajoutas ceci une nouvelle fois par la suite toujours en écho au discours qu'elle avait tenu.

« -À moins que vous comptiez faire ceci afin de quémander par la suite une quelconque promotion lieutenant colonel toujours menée par votre ambition. »

Main se portant dès lors à l'arrière de ton casque alors que tu avais au par avant rangé ton arme, une certaine sonorité métallique se laissant ouïr par la suite lié à ton geste. Doigts enserrant l'alliage peint tandis que tu l'ôtais laissant ton visage être nouvellement parcellé par de multiples gouttes. Regard froid finissant dès lors par se joindre au sien tu n'en avais fini concernant ta réplique vis à vis d'elle.

« - Mais ce n'est pas donné à tout le monde de gravir les échelons, après tout il faut bien toujours des personnes d'un rang inférieur pour s'occuper des tâches sur le terrain qu'importe leur efficacité. »

Il y a ceux qui donnent les ordres et les exécutant et qu'importe leurs qualités, certains pions restent des pions et le resterons à jamais car c'est nécessaire. Tu terminas ton discours sur ces tous derniers mots qui sonnaient comme un lacérant écho en ce moment prècis alors que les rôles s'étaient inversés.

« - Sinon vous disiez comment déjà... À moins que vous changiez d'avis ? »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Masquerade ••• ft. lazarus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La Statue de la Liberté arrive à New-York
» Mes barbies des années 60-70-80-90 et +
» ❝ O' Lazarus, how did your debts get paid ? ❞ ♆ Idelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAFTLAND! :: EQUILIBRIUM ; « DAFTLAND » :: Cheenbury :: Pandora Gardens-
Sauter vers: