//RP DU MOMENT*
Titrejoueur & joueur
Resume } Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

//LES RP LIBRES*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo
//DEMANDES DE RP*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo



 

 :: PARTY HARD :: LES PRÉSENTATIONS :: FICHES VALIDÉES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

“Jamais le soleil ne voit l’ombre.” • Sunny

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
2016-02-22, 12:21





Pauvre enfant du Soleil aussi surnommé Sunny ou Soleil. Petite entité se voilant dans le tréfonds de son aisance, enfant de plumes blanches si fanées d'une belle arrogance, cachée au fond de ses cheveux d'or et de trésor. Un Altered aux rêves sans doute brûlés, dont l'origine reste encre. Enfant ensoleillé complexé par une taille minimale et pourtant ragnarök, aux rêves doucereux de l'innocence et au chemin tortueux. Caprice inexplicable et chagrin indéfinissable d'un petit enfant prit pour ce qu'il n'est pas. Petit vagabond au teint blafard d'un infini calvaire, d'interminables pleurs qui résonnent et s'étouffent dans une insolence furieuse. Soleil assassiné au creux de ses dix-sept années. Enfant du soleil resplendissant au doux prénom d'Arthur. Combinaison plastique à un esthétisme presque parfait. Hargneux petit homme à la course modeste, baume au cœur se perdant dans la douceur. Aussi brûlant que sa couleur, aussi volage que la plus belle des jeunesses. Du contrôle des molécules, capable de transformer la composition chimique de tout matériaux.



━ L U C E T E • S T E L L A E ━



Il vit dans cette existence malléable, dérivant au gré de ses envies aussi élastiques que le champ des possibles, et il l’a très vite intégré dans sa vision des choses. Parce qu'il est cet oisillon qui émerveille au milieu d’un océan d’étoile. Comme un Soleil étincelant. Mais c'est un mirage, une candeur orageuse, où dans ses pores blafards, juvéniles d'une petite silhouette, il étend sa divine émotion à travers ce petit corps. Orageux enfant poussé par les pulsions, estampillées dans les pourtours de son corps. Enfant jaunie sous un ciel peint, manifeste belliqueux, cynique et complaisance, sous un sourire accidentel. Et il hait le temps qui s'acharne et lui qui reste, le soleil qui revient toujours, et lui qui s'empresse. Pauvre saint qui est si beau, cherchant à accéder une réalité. Dans les bras, il se cache, il enserre une espérance dans un délire de délivrance, pour essayer de retrouver un morceau de son passé. De longs cheveux parfois détachés, libérant les crins de blés, qu'il préfère tout de même attacher. Mais il a toujours l'impertinence retroussant ses lèvres appétissantes, derrière des crocs taillés sous sa concupiscence. Mais Arthur est sottise, il fléchit, il trébuche. Et il ne veut pas être vu ainsi.

Enfant ensoleillé si farouche, le teint blafard qui illustre l'inattendu, le sourire d'un ignare, d'une innocence fragmentée et pourtant forgé dans le sourire. Il a toujours la jouissance de choquer, parce qu'il ne restait que cela à faire pour se faire remarquer. Ou peut-être pas. Arthur, il n'a besoin de cela pour être aperçu, petit pantin exaspéré de ne pouvoir grandir. Pleurant ses peurs, se pinçant le cœur d'être pris pour un adulte, pléiades éplorées qui ne semblent cessées. Excitation qui rayonne, une débauche de sa malice écrasante, animée d'idées flamboyantes d'un esprit de génie. Sunny, c'est une beauté serpent qui orne son blason, visage illuminé se drapant dans les méandres de l’inconnu, balayant consciencieusement les miettes de la société. Fragment d’albâtre à la dévotion lancinante, créature dessinée par la plus blanche des plumes, silhouette inoubliable. Iris flamboyants admirant les passions des vénielles obsessions. Ses cheveux clairs et étincelants peuvent alors baigner dans les eaux noires, barrière dissoluble. Mais il ne faut pas. Des ardeurs insoumises, dispersées par une perfide loyauté. Il se complaît pourtant dans la simplicité de son existence, ouvrant les yeux curieux sur le monde et les autres.




━ Move • forward ━  


La chute des équinoxes, l'abdication des vernales absolutions. Parce que toute chose est égale par ailleurs, le gouffre d’un certain vide creusé par la destruction d’une réalité qui s’est effondré trop rapidement, remplie brutalement par une conscience qui sème un désordre chaotique, une véritable mise à nue dans toute sa splendeur. Il ne savait réellement où il était allait, ne savait pas ce qu’il souhaitait, puisqu’il avait cessé d’espérer qu’on lui donne une espérance. Mais il se souvient toujours de cet infime tremblement au cœur lorsque, emporté dans une élucubration de curiosité, il avait entendu un craquement sinistre. Et puis.

Il entendait quelqu’un crier à l’aide. Semblant mourir à petit feu. Il entendait quelqu’un crier à l’aide. S’époumoner pour survivre.  De ces écumes d’eaux coulant contre eux, se noyant dans ce cœur meurtri, plaqué au sol. S'étant voué à se sentir dépérir après s’être consumé. Il entendait quelqu’un hurler à l’aide. Détruire ce qu’il restait pour pouvoir survivre. En voyant cet éclat écarlate, liquide et si poisseux. Son goût amer et métallique emplissant même l'air le plus pur. Et finalement, il entendait quelqu’un se taire, dans un silence morbide qu’il ne connaissait pas. Un calme qui se fracture, le masque s'éparpille, se fendille. Terrible, muette nausée qui le prend aux tripes.

Parce qu’il s’était rendu compte que les cris et la douleur étaient les siens.

Et les pupilles papillonnent vigoureusement. Ce ne sont que des images, des souvenirs. Mais la barrière de ses lippes l’empêche d’alphabétisés ses souvenirs. Il garde pour lui ses pensées murmurées, comme un pirate gardant son trésor. Encore une de ses nuits. Agitée, douloureuse, des longues heures de sommeil qu'il voudrait bien avoir, perdu entre crises et douleur, ses couleurs qui traversent sa mémoire, qui le balayent d'un souffle, le traînant au cœur des chimères.  Mais il vit aujourd'hui encore, l’enfant étincelant. Il est en train de devenir ceci. Et c’est aussi bien comme cela.

Edward Elric • FMAB
•• Reboot de Dreamer, j'espère que ça ira avec un code qui éclate les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
2016-02-22, 14:47
je vais être obligée de t'appeler "esteban" et de chanter le générique des cités d'or avec ton enfant du soleil j'espère que tu en as conscience
REBIENVENUE bon courage jdklgh
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kenny
PRÉSIDENT DU VALHALLA

Voir le profil de l'utilisateur
2016-02-22, 17:27
Han Bambi, merci, du coup j'ai réécouté la musique, je kiffais tellement c'te série mdr
bref

VI, J'AIME CE REBOOT, bien ouej, il est trop cool cet enfant tournesol
GG, et la fiche claque




(c) greenmay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
2016-02-23, 11:32
Va chez les rouges, tous les persos cools sont là.
Et rebienvenue.
Ton code gère, c'beau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
2016-02-23, 15:06
Merci les gens ♥ Et Bambi, sache que j'avais oublier ça quand je l'ai écris, mais du coup j'ai été réécouter le générique mdr

Sinon, j'ai fini même si c'est bâclé à la fin voilà ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
2016-02-23, 19:44
bjrrr,, ta fiche est vraiment trop parfaite ////
j'adoore ton style d'écriture & la musique fjkdsflsdfldsf♥♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-02-25, 11:45

bienvenue sur daftland !

j'étais en cours quand j'ai ouvert ta fiche pour te valider, l'autoplay m'a fait sauter au plafond j'ai jamais éteint mon son aussi vite. très beau reboot, cela dit, malgré la crise cardiaque; il nous faudra un lien avec Elias vu qu'ils ont le même poste et le même âge !


tic tac
Time is a sort of river of passing events, and strong is its current; no sooner is a thing brought to sight than it is swept by and another takes its place, and this too will be swept away.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
“Jamais le soleil ne voit l’ombre.” • Sunny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ne jamais laisser l’enfant dans une voiture au soleil
» photos du monde comme vous ne l’avez jamais vu !
» de l'ombre à la lumière...........
» ça me fout les glandes, casse toi tu pu, et marche à l'ombre
» [RECH] AB, Rétroviseurs, tapis, attache pare-soleil...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAFTLAND! :: PARTY HARD :: LES PRÉSENTATIONS :: FICHES VALIDÉES-
Sauter vers: